Mémorial de Caen : qu’en ont-ils pensé ?

Nous avons décidé de faire un micro-trottoir, pour recueillir les avis des visiteurs du musée et pour avoir un autre avis que le nôtre.

Nous avons donc interrogé des personnes rencontrées sur place qui nous ont livré leurs impressions par rapport au musée.

Tout d’abord, une partie de l’équipe du musée à l’accueil : « Les expositions du musée changent tout le temps. Le musée accueille des personnes de différentes nationalités, ce qui permet un mélange de cultures et la confrontation de différents points de vue ».

Puis nous avons interrogé un groupe de trois lycéennes venues de Caen:
« La partie avec les affaires des déportés est très touchante , elle pourrait même faire pleurer les personnes sensibles ». Elles ont juste le temps d’ajouter que la visite leur a plu avant de retourner dans leur lycée.

Des vitrines montrent les affaires des enfants déportés

Par la suite, nous avons croisé un couple de jeunes gens : « La spirale du génocide et la montée en puissance d’Hitler nous ont particulièrement
marqués ». En effet, quand nous rentrons dans le musée, nous rentrons dans un espace en forme de spirale qui nous entraîne vers la guerre. Les événements racontés, l’architecture, la lumière nous emmènent vers des événements terrifiants

La spirale du génocide (Johanna Strugeon / Linternaute.com)

Puis nous avons interrogé des personnes de notre classe:

 » J’ai été marquée par le mur de la spirale qui se dégrade et le film que l’on a vu à la fin est un peu triste, mais c’est bien « . (Clémence). Le film racontait le débarquement et l’avancée des troupes de la côte jusqu’à Falaise.

 » L’avion qui est dans le hall d’entrée du musée est joli et impressionnant, le film était assez choquant ainsi que la partie du musée où il y a les poupées en chiffon avec des explosifs à l’intérieur « . (Océane)

 » Un musée complet , avec de grandes salles bien organisées dans la présentation. La salle sur les camps d’extermination m’a émue car on voit les chaussures brûlées d’un enfant ainsi que le témoignage d’un homme qui dit qu’il a dû tuer des familles entières dont des nourrissons « . (Lisa)

Manon Labsolu et Mylène Lebatard

Publicités

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :